Laure Crepin

Laure Crepin réalise depuis 2017 une thèse à l’université Paris-8 sur les trajectoires résidentielles après les séparations conjugales, à l’aide de matériaux quantitatifs et qualitatifs. À travers cet objet, il s’agit d’explorer les conséquences résidentielles des séparations, conséquences différenciées en fonction du genre, de la classe, et des ressources, familiales et locales des séparés.

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter

Je m'inscris

La rédaction publie

Retrouvez les ouvrages de la rédaction

Accéder

Faites un don

Soutenez
Métropolitiques

Soutenez-nous
Centre national de recherche scientifique
Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Partenaires