Repenser le partage des espaces de circulation urbaine : le cas de Ouagadougou

mardi 30 mai 2017

La majorité des villes africaines sont constituées d’espaces urbains ségrégués et fragmentés, avec des quartiers populaires qui côtoient des zones planifiées. Cette ségrégation est également perceptible au niveau des aménagements des voies urbaines principales : les concepteurs ont tendance à séparer les modes de déplacement (marche, vélos, deux-roues, voitures, etc.) et à privilégier les automobilistes. Or, au-delà du fait que ces aménagements ne sont pas durables, on observe également qu’ils sont contraires aux pratiques des habitants : et si on s’inspirait de celles-ci pour imaginer les villes de demain ?

Voir en ligne : du Forum Vies Mobiles

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.