Réforme territoriale : hasard, nécessité et lobbying

mercredi 1er octobre 2014

Rapprocher la décision publique du citoyen à l’heure de la mondialisation des marchés et de la globalisation des enjeux politiques et environnementaux est une nécessité qui oblige à modifier profondément la gouvernance territoriale. Première pierre potentielle de la constitution d’une VIème République cette réforme amorcée en 2012 est conduite par un pouvoir en grande difficulté politique. Pour l’instant, même si les grandes orientations sont fixées, la recherche des traditionnels équilibres entre les différents lobbies donne l’impression d’une démarche digne d’un crabe guidé par le hasard et la nécessité.

Voir en ligne : de Big Bang territorial

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.