Mobilités : l’État doit se donner les moyens de ses ambitions climatiques

samedi 6 février 2021

Réduire de 40 % ses émissions en 2030 par rapport à 1990 : c’est l’engagement qu’a pris l’État français dans le cadre de l’Accord de Paris. La justice vient de lui donner trois mois pour prouver qu’il sera en mesure de le respecter. Or dans le domaine de la mobilité, la dynamique de transition mise en place par l’État est très loin d’être à la hauteur de ses ambitions.

Voir en ligne : du Forum Vies Mobiles

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.