« Ne détruisons pas le bidonville de Calais ! »

lundi 15 février 2016

C’est une erreur de démanteler des campements où, malgré les tensions, des relations se nouent entre réfugiés et habitants, explique l’anthropologue Michel Agier.

Voir en ligne : du Monde

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.