Mobilités et immobilités des personnes sans-domicile dans l’espace public bordelais

jeudi 6 février 2020

par le Projet collectif SciencesPo/Architecture Bordeaux, le 21 janvier 2020

Les personnes « sans-domicile » font l’objet de représentations souvent généralistes, ne prenant pas en compte la diversité croissante des situations issue de l’évolution des formes de précarité et de mal-logement. Les analyses des besoins et aspirations en termes d’ancrages et de mobilités de ces personnes sont souvent mal interprétées, ou basées sur des normes qui ne leurs correspondent pas. Cette recherche s’attache à comprendre la manière dont s’agencent les mobilités et immobilités des personnes qui n’ont pas accès à un lieu privé d’ancrage et d’intimité, et les raisons pour lesquelles ces pratiques viennent se heurter à des injonctions normatives émanant d’une diversité d’acteurs.


Voir en ligne : du Forum Vies Mobiles

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.