Les grands ensembles, ces no man’s lands électoraux

lundi 19 octobre 2015

Les communes où se concentrent les grands ensembles sont celles où on vote le moins. Les maires y sont élus par une minorité d’administrés, souvent les moins précarisés. Pourquoi ces inégalités politiques ne sont-elles pas reconnues, ni combattues, au même titre que les inégalités économiques et sociales ? Chaque mercredi durant un mois, Libération revient sur les enjeux de l’habitat collectif.

Voir en ligne : de Libération

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.