L’injonction à la mobilité

vendredi 31 mai 2019

Christophe Mincke, qui a notamment travaillé sur l’émergence de l’idéologie mobilitaire dans La Société sans répit (2019, Éditions de la Sorbonne), pose la question de la mobilité comme injonction sociale. Dans une société où la mobilité est devenue une fin en soi, où la norme est au mouvement perpétuel, quelle place reste-t-il aux aspirations de chacun ? Et, finalement, l’ultramobilité du XXIe siècle est-elle une liberté ou un carcan ?

Voir en ligne : du Forum Vies Mobiles

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.