Être une femme dans la ville, ou l’art de l’esquive

jeudi 27 juin 2019

Anne Jarrigeon a étudié la façon dont les femmes ont appris à déployer un savoir-faire intériorisé pour être capable de tenir les inconnus à distance au quotidien, dans des villes qui leur imposent une image d’hyperdisponibilité. Être une femme en mouvement dans l’espace urbain, c’est bien souvent savoir esquiver le regard masculin, tant celui des hommes que celui des panneaux publicitaires.

Voir en ligne : du Forum Vies Mobiles

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.