Émotions, entrepreneuriat et globalisation : le petit capitalisme des femmes migrantes entre la Chine et Taïwan

dimanche 6 mars 2022

Sur des routes secondaires, caché dans une valise, invisible aux contrôles frontaliers, un soutien-gorge orange fluorescent, produit dans une usine textile dans la Chine du Sud, traverse le détroit et arrive à Taïwan. Là-bas il se promène et circule, sur des plateformes physiques et digitales, et revient à son lieu de production en Chine. L’étude de la mobilité de cet objet singulier permet d’interroger les parcours sociaux et émotionnels de ses productrices : de jeunes travailleuses chinoises, originaires de régions rurales, qui migrent dans les villes pour pouvoir travailler, puis migrent à nouveau à Taïwan pour suivre ce travail, en ayant recours au mariage pour effectuer cette nouvelle migration. Cette thèse a été récompensée par le prix Mobilithèse 2021.

Voir en ligne : du Forum Vies Mobiles

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.