Au milieu du désert, le mirage de Masdar

vendredi 4 mars 2016

Dans une ville qui pousse à la vitesse d’un champignon, quoi de plus anodin que le mouvement giratoire des grues et le va-et-vient des camions bennes. Pourtant, l’immense friche visible à quelques encablures de l’aéroport d’Abou Dhabi, la capitale des Emirats arabes unis, n’a rien d’ordinaire.

Voir en ligne : du Monde

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.