Astana l’eurasienne

mercredi 22 juillet 2015

En vingt ans, le rayonnement politique, économique et culturel d’Astana s’est imposé, en Asie centrale et au-delà, à la faveur d’entreprises ostentatoires. Pour asseoir la place du nouvel État kazakhstanais dans la mondialisation, des urbanistes étrangers ont doté la jeune capitale d’une architecture syncrétique qui illustre l’ambition totalisante des autorités.

Voir en ligne : de La vie des idées

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.