« Rester bourgeois. Les quartiers populaires, nouveaux chantiers de la distinction », Anaïs Collet

lundi 20 avril 2015

Espaces de luttes et de distinction, les anciens quartiers populaires gentrifiés ou en cours de gentrification permettent de lire les enjeux de positionnement social de plusieurs générations de « nouvelles classes moyennes ». Si celles-ci tendent de plus en plus à n’être qu’un « mirage », leur réalité d’existence décrite et analysée par Anaïs Collet montre que leur survivance fait l’objet d’un travail de distinction utilisant le territoire comme ressource d’acquisition et de valorisation d’un capital culturel « classant » pour reprendre le vocabulaire de Pierre Bourdieu...

Voir en ligne : de Lectures

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.