« À Paris, le niveau de mixité est de loin le plus élevé »

lundi 28 octobre 2013

Interview avec Jacques Lévy, géographe, professeur à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)

Paris aurait perdu son peuple, chassé par la gentrification. La recherche de la mixité sociale ne serait qu’une illusion, participant au contraire à ce mouvement centrifuge. Dans les pages de Libération, la géographe Anne Clerval développait cette thèse radicale. Jacques Lévy, géographe, professeur à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), récuse cette vision de l’embourgeoisement.


Voir en ligne : Libération

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.