À Cahors, le « fragile » équilibre entre centre et périphérie

jeudi 14 décembre 2017

Si la préfecture du Lot n’a pas vu sombrer le tissu commercial de son cœur de ville, « ce n’est pas non plus l’euphorie ». Un petit laboratoire urbain où la reconquête des rues anciennes se heurte à de nombreuses difficultés.

Voir en ligne : de Libération

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.