Quand la finance déloge les habitants des métropoles - commentaires